Sélectionner une page

10 conseils pour bien commencer la photographie argentique

10 conseils pour bien commencer la photographie argentiqueScore 81%Score 81%
Publicité
Complètement submergé et dépassé par la photographie numérique au début des années 2000, le marché de la photographie argentique à su renaître de ses cendres ces 3 dernières années. La photographie argentique séduit les jeunes qui n‘ont connu que la photographie numérique et elle fascine pour son caractère plus tactile et son charme si particulier. Cependant, cette pratique demande quelques connaissances de base afin de bien débuter dans de bonnes conditions. 

Pour tous les novices qui n’ont jamais touché à un argentique, qui n’ont encore jamais rembobiné une pellicule ou qui découvrent le développement, nous allons vous donner 10 conseils pour bien commencer l’argentique.

Olympus mju

1. Choisir son appareil photo 

Afin de prendre des photos, il vous faut tout d’abord un appareil photo argentique. Il existe des dizaines de types d’appareils, tous produits entre les années 50 et les années 2000. Parmi tous ces appareils, quelques-uns sont sortis du lot pour en faire des références. Nous allons parler des reflex argentiques et des points and shoot qui sont les 2 types d’appareils les plus faciles à trouver et à utiliser.

Le reflex argentique :

La force des reflex argentiques est leur modularité. Tu vas pouvoir changer d’objectif en fonction du rendu que tu souhaites. Tu vas également avoir davantage de possibilités sur les réglages. Je conseille cet appareil pour les photographes déjà aguerri sur des appareils photo numérique.

Un des désavantage des argentiques reflex face aux petit point and shot est leur taille et leur poids, tu auras donc plus de mal à l’emmener partout avec toi. 

Le point and shoot :

La force des point and shoot est leur petite taille et leur mode automatique. Tu vas pouvoir l’emmener partout avec toi, en voyage ou en soirée. Le mode automatique t’aidera à shooter facilement et rapidement. 

Le désavantage des points and shoot est leur manque de possibilités sur les réglages.  

Maintenant que tu sais quel type d’appareil prendre, il va falloir que tu t’en procures un. 

Comment trouver un appareil photo argentique ?

Il y 3 façons de se procurer un appareil photo argentique.

  1. La plus facile, mais la moins fiable : fouiller dans les tiroirs de sa maison ou demander à ses grands-parents. Tu trouveras très certainement un appareil mais tu ne seras pas certain de son fonctionnement.
  2. En acheter un en brocante : Tu en trouveras très facilement en brocante, cependant, tu ne seras également pas certain de son état de fonctionnement.
  3. En acheter un chez un spécialiste ou sur Internet. De nombreux passionnés ont développé des petits business en ligne où ils vendent des appareils photo argentiques révisés et 100% en état de marche. Comme ici, Hugo, jeune photographe passionné d’argentique qui restaure et propose des appareils sur sa petite boutique.

2. Tester son appareil photo 

Maintenant que tu t’es procuré un appareil photo argentique, il va falloir que tu vérifies s’il fonctionne. Il y a plusieurs étapes à faire pour s’assurer du bon fonctionnement. 

1 – S’assurer que les piles fonctionnent.

Sur les reflex argentiques, tu trouveras un témoin de charge des piles dans le viseur. Met tes piles et appuis sur le déclencheur, si le témoin donne un signe de vie, c’est que les piles fonctionnent.

Sur un point and shoot, met des piles et déclenche dans le vide, si tu entends des bruits de moteur, c’est que les piles fonctionnent.

2 – Vérifier si le diaphragme s’ouvre correctement.

Pour vérifier si le diaphragme s’ouvre bien sur un reflex (avec mode automatique), ouvre le capot de ton appareil et shoot vers un point lumineux, si tu voit le diamètre de l’objectif dans l’appareil réduire puis s’ouvrir, c’est que ton diaphragme fonctionne.

Si ton appareil est en mode manuel, le diaphragme se réglera à la main simplement.

3 – Vérifier si le rideau s’ouvre à la bonne vitesse.

Sur les reflex argentiques, un rideau est présent entre l’objectif et la pellicule. Ce rideau sert à régler le temps d’exposition de la pellicule. Sur un reflex automatique, pointe ton appareil vers une source de lumière et shoot. Ensuite, pointe l’appareil vers une zone sombre et shoot. Si la durée d’ouverture du rideau est différente, tu as beaucoup de chance qu’il fonctionne. 

4 – S’assurer que les moteurs d’armement fonctionnent.

Une des fonctionnalités intéressantes des point and shoot est l’armement automatique. Il faut vérifier que les moteurs fonctionnent bien. Pour cela, ouvre le capot de ton appareil, et shoot dans le vide, si les moteurs tournent, c’est OK, si rien ne se passe ce n’est pas encore perdu, certain ont un détecteur de pellicule.

Si rien ne se passe, charge une pellicule (partie 4) de test et met un point au marqueur dessus, ferme le capot et shoot, ouvre le capot et regarde si le repère à avancé, si oui, c’est OK. 

3. Choisir sa pellicule 

c,Après avoir trouvé un appareil, il faut maintenant trouver une pellicule. Il existe plusieurs formats de pellicules. Dans cet article, nous allons parler du format 135 et du format 120. 

Le format 135 (35mm)

Le format 135 (35mm) est le format le plus répandu aujourd’hui. Il est appelé 35 mm, car les dimensions sont de 24 x 36 mm. Pour la petite histoire, ce format de film vient du monde du cinéma. C’est à l’origine un film de 70 mm coupé en 2.

Dans la plupart des cas, ce format de film est disponible en couleur, en noir et blanc, en négatif et en positif. Ce film est disponible en 12 poses, mais on trouve principalement des 24 ou 36 vues dont la sensibilité ISO s’étend généralement de 25 à 3200 ISO.

Le format 120

Il existe d’autres formats tel que le 120, adapté aux appareils dits « moyen format » dont la largeur de film est de 6,5 cm. Selon l’appareil photo utilisé, vous pourrez ainsi enregistrer des images de 6 x 6 cm, 6 x 4,5 cm, 6 x 7 cm 6 x 9 cm. Ce format est intéressant, car il offre un négatif beaucoup plus grand que sur du 35mm. La possibilité de taille de tirage est donc plus importante.

Pour choisir ta pellicule, tu vas regarder s’il te faut de la couleur, dans quel format, si tu veux un film positif ou négatif et quelle sensibilité il te faut. 

4. Installer sa pellicule 

Bien installer sa pellicule est primordial. À première vue, cela semble complexe, mais en réalité cela est très accessible avec un peu d’entraînement. Premièrement, vous devez placer la pellicule dans son logement dédié sur l’appareil, par la suite, placez l’amorce de l’autre côté et placez les crochets dans les crans de la pellicule.

– Sur les reflex, armez et shootez pour bien tendre le film.

– Sur les point and shoot fermez le capot et shootez pour bien armer le film (il se peut qu’il le fasse automatiquement après la fermeture)

Si la pellicule est mal installée, vous risquez de faire 24 ou 36 vues dans le vide.

Pour t’assurer que le film est bien accroché, sur les reflex, tu peux regarder si le levier de rembobinage tourne quand tu armes tes photos, si oui, c’est OK.

5. Régler son appareil photo

Si tu utilises un appareil photo reflex, faire les bons réglages est essentiel pour avoir une bonne exposition. Sur la plupart des appareils reflex, tu retrouveras dans le viseur un indicateur relié à une cellule pour bien exposer ses photos. En jouant sur les réglages, tu pourras bien exposer tes photos.

3 réglages sont importants à connaître.

    • La vitesse d’exposition :

      La vitesse détermine le rendu du mouvement. Elle doit, soit figer l’action, soit donner l’impression de mouvement.

    Elle correspond mécaniquement à la vitesse d’ouverture du rideau :

    – Plus la vitesse est lente, plus tu auras de lumière, mais moins le mouvement sera figé.

    – Plus la vitesse est rapide, moins tu auras de lumière, mais plus le mouvement sera figé.

      • L’ouverture :

        L’ouverture en photo correspond tout simplement au diamètre du trou situé au centre du diaphragme.

        En ouvrant le diaphragme plus ou moins grand, il est possible de contrôler la quantité de lumière qui traverse l’objectif pour atteindre le capteur. Ainsi, on peut logiquement dire que :

      Une grande ouverture laisse passer beaucoup de lumière.

      Une petite ouverture laisse passer peu de lumière.

      • La sensibilité ISO :

        La sensibilité ISO correspond à la sensibilité de la pellicule à la lumière.

        Une pellicule à faible ISO (50-100-200) sera moins sensible à la lumière qu’une pellicule à fort ISO (1600-3200).

      On choisit l’ISO de la pellicule au moment de l’achat de celle-ci. Il n’est pas possible de modifier cette valeur.

      On va choisir la valeur ISO en fonction de l’exposition de notre scène, s’il y a grand soleil, on prend des pellicules avec un faible ISO et inversement.

      6. Les erreurs à ne pas faire 

      De nombreuses erreurs sont courantes en argentique, surtout pour ceux qui débutent. Afin d’éviter de perdre ton travail, j’ai citer quelques erreurs courante :

      • Ouvrir l’appareil avec la pellicule chargée : Si tu ouvres ton appareil sans rembobiner la pellicule, tu vas cramer et perdre toutes tes photos.
      • Oublier de changer les ISO : En chargeant une nouvelle pellicule, n’oublie pas de changer les ISO sur l’appareil sinon tu risques de mal exposer tes photos.
      • Mal charger son appareil : Si tu charges mal ton appareil, tu risques de prendre des photos dans le vide et de développer une pellicule pour rien.
      • Shooter dans le vide : Si tu n’utilises pas souvent ton appareil, il se peut que tu oublies qu’il n’est pas chargé. Utilise un scotch par exemple pour signifier qu’il y a une pellicule. (tu peux également regarder le compteur de vue si des photos ont été prises).
      • Shooter une pellicule trop périmée : Les pellicules périmées offrent des rendus souvent sympas, mais c’est assez risqué. Si elles ont mal été stockées, la pellicule peut ne donner aucun résultat. 

      7. Rembobiner la pellicule 

      Une fois ta pellicule terminée, il faut bien la rembobiner avant d’ouvrir l’appareil.

      Pour cela, tu as sur les reflex argentiques généralement un petit bouton sous l’appareil pour débloquer la pellicule et la rembobiner avec la manivelle.

      Pour les points and shoots, généralement la pellicule se rembobine toute seule à la fin.

      Si elle ne se rembobine pas, tu as un petit bouton à trouver et à appuyer pour rembobiner la pellicule. 

      8. Développer la pellicule 

      Après avoir pris tes photos, il faut aller faire développer tes pellicules. Pour cela, tu as 2 choix, les labos spécialisés et tes petites mains.

      Le plus simple reste de confier tes pellicules à un labo. Pour cela rien de plus simple, tu te rends directement à la boutique ou tu leur envoies la poste. Après cela, tu choisis la formule que tu souhaites. Il faut premièrement demander un développement de ta pellicule pour rendre les images visibles. Par la suite, tu demanderas un scan de ta pellicule pour voir tes photos sur ton téléphone ou ordinateur.

      Généralement, tu en auras pour une dizaine d’euros pour une pellicule. Après cela, n’oublie pas d’aller chercher tes négatifs au labo ou demande qu’on te les envoie par la poste.

      L’autre méthode est plus artisanale, tu vas pouvoir développer toi-même tes pellicules. Il te faudra cependant pas mal de matériel spécialisé.

      Développer seul tes pellicules va te permettre de réduire tes coûts sur des gros volumes et également de te rapprocher encore + de tes photos et négatifs. L’inconvénient est que c’est assez technique et tu n’as pas le droit à l’erreur sinon tu perds tes photos.

      9. Entretien et conservation 

      L’entretien de ton matériel est primordial si tu veux le garder longtemps en bon état de marche.

      Pour ton appareil, un petit coup de propre après chaque sortie photo est conseillé. Pour tes objectifs, il est conseillé d’utiliser des soufflettes pour enlever des poussières sans toucher le verre de l’objectif.

      Les pellicules demandent également de l’attention pour leur conservation.

      Le processus de détérioration des films commençant à 23 °C, il est donc conseillé de conserver ses films non utilisés dans un réfrigérateur à une température inférieure à 10°C. Tu pourras garder tes pellicules en bon état de marche même périmé si tu les conserve bien. 

      10. Et après ? 

      Après tout cela, tu es censé être à l’aise avec cette pratique, libre à toi de l’utiliser comme tu veux. Tu vas pouvoir développer ton style photographique, créer des séries ou même des concepts en argentique. Pour les concepts existant, je peux citer le film swap qui consiste à partager sa pellicule avec un autre photographe. En faisant des doubles expositions, tu retrouveras les deux univers des 2 photographes sur une seule photo. Cela peut ouvrir des possibilités de création artistique. C’est aussi un bon moyen de collaborer et de partager un moment avec un autre photographe. En autre technique, je peux également citer le film soup, cela consiste à tremper ta pellicule dans un liquide (tu choisis ce que tu veux.), pour ensuite développer ta pellicule et avoir un résultat unique grâce au liquide.

      La photographie argentique va t’ouvrir de nouvelles portes artistiques, tu vas pouvoir totalement revoir ton utilisation de la photographie numérique qui perd de son sens quand on sait que les photos peuvent disparaître instantanément sans aucune raison de ton disque dur. Le film enlève la variable du temps, dans 100 ans, tes petits petits enfants pourront toujours voir tes photos sur tes négatifs et nul ne sait si le .jpeg existera toujours. 

      Difficulté pour chaque conseils (0% = difficile, 100% = facile)

      81%

      1. CHOISIR SON APPAREIL PHOTO
      80%
      2. TESTER SON APPAREIL PHOTO
      70%
      3. CHOISIR SA PELLICULE
      90%
      4. INSTALLER SA PELLICULE
      95%
      5. RÉGLER SON APPAREIL PHOTO
      50%
      6. LES ERREURS À NE PAS FAIRE
      80%
      7. REMBOBINER LA PELLICULE
      95%
      8. DÉVELOPPER LA PELLICULE
      80%
      9. ENTRETIEN ET CONSERVATION
      90%
      10. ET APRÈS ?
      80%

      A propos de l'auteur

      Michael le testeur

      Je suis toujours à la recherche de nouveautés. "On a test" est apparu comme une évidence pour moi. Ma citation favorite : "Mais vous savez, on peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir, d'allumer la lumière." A.D pour les connaisseurs

      3 commentaires

      1. G5

        Très intéressant !

        Réponse
        • Théo

          Merci beaucoup pour ces conseils !

          Réponse
      2. EMma

        Trop cool comme article pour débuter avec l’argentique de mon arrière grand père! Je suis à la recherche d’un labo pas trop cher ou je pourrais envoyer mes premières pellicules, tu as des recommandations? Graciass

        Réponse

      Laisser une réponse

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

      PURSHAPE la remise en forme plus simplement

      Pin It on Pinterest